12.2.17

Le macaron : Pierre Hermé, recettes , C.O , histoire



Pierre Hermé raconte son macaron dans la première vidéo et ensuite découvrez les secrets de cette recette par le chef pâtissier Mickaël Marsollier qui nous ouvre les portes du labo de Pierre Hermé pour nous faire découvrir la technique de réalisation des macarons Chuao, mélange subtile du chocolat Chuao et du cassis.

Voilà la playlist avec les deux vidéos


"La gourmandise, source inépuisable de bonheur. 

Pierre Hermé

Activité de C.O ( Niveau A2 )

Les Macarons de P. Hermé

 
Le macaron , un peu d'histoire

En France, les macarons exposent leurs rondeurs pétillantes derrière les vitres des plus grands pâtissiers. A Paris, les macarons Ladurée et Pierre Hermé atteignent des sommets de raffinement.


Mais connaissez-vous l’histoire de ce biscuit chic ?

L’histoire de ce petit biscuit rond comme un bonbon remonte en France au XVIème siècle. C’est la reine Catherine de Médicis, originaire de Florence, qui fit découvrir aux français les « maccherone » qui existaient en Italie depuis le moyen âge. L’écrivain Rabelais, amateur de bonne chère, en fit mention pour la première fois dans son Quart Livre en 1552.

Si le macaron de l’époque était bien fabriqué à base d’amandes, de sucre et de blancs d’œufs comme les macarons d’aujourd’hui, il se présentait comme un biscuit simple et croquant. Partout en France, des versions régionales apparurent comme les macarons de Montmorillon ou ceux de Joyeuse en Ardèche. A Paris, les ancêtres de la maison Dalloyau servirent ces macarons aux rois de France de Louis XIV à Louis XVI et Marie-Antoinette.


Au Second Empire, les cafés et les salons de thé se mirent à fleurir partout dans Paris. Le macaron s’enrichit de confitures, de liqueurs, d’épices. Toute la haute société se donnait alors rendez-vous dans ces lieux luxueux où l’on dégustait douceurs et pâtisseries en parlant des peintres à la mode. C’est à cette époque également que naquît le magnifique salon Ladurée de la rue Royale.

Mais le macaron de Paris tel que nous le connaissons aujourd’hui, avec ses deux coques collées par une crème au beurre ou de la confiture devint réellement populaire dans les années 30 grâce à d’illustres salons de thé de l’époque comme le salon de thé Pons ou la vénérable maison Ladurée.

Depuis, le macaron de Paris n’a cessé de se réinventer grâce à des pâtissiers de talent comme Pierre Hermé. Macarons parfumés au chocolat, à la violette et cassis, à la pistache, au piment d’Espelette, les recettes rivalisent de gourmandise et de raffinement. Ce biscuit régressif aux couleurs acidulées, véritable emblème de la pâtisserie française, s’exporte désormais dans le monde entier

À visiter dans le blog

"Macarons en folie" : recettes et techniques 

Les macarons pas à pas

Les macarons au chocolat par Pierre-Dominique Cédillon 

Ouvrez les liens et bonne découverte !.

Aucun commentaire: